Hyperacousie : syndrome de l’hypersensibilité au son

Qu’est-ce que l’hyperacousie ?

hyperacousie

L’hyperacousie est une maladie auditive, qui est défini par une hypersensibilité auditive. Les personnes atteintes de cette maladie perçoivent les bruits plus fort que la normale et ont donc une intolérance excessive aux bruits. Ce qui peut être handicapant, c’est les sons du quotidien qui deviennent rapidement gênants, insupportables ou douloureux. 

L’hyperacousie varie selon les personnes qui présentent une hypersensibilité au bruit : certaines personnes n’arrivent pas à supporter des sons à hauteur tonale, tandis que d’autres n’arrivent à supporter presque aucun son. Le phénomène peut d’ailleurs dans certains cas ne toucher qu’une oreille sur les deux.

Symptômes hyperacousie

En temps normal, nous pouvons supporter des sons allant jusqu’à 90 dB, ce qui est le seuil de sensibilité au bruit pour une personne avec une audition normale. Cependant, ce seuil peut être très gênant pour une personne atteinte d’hyperacousie, qui pour elle le seuil de tolérance est à 60 dB. L’hyperacousie peut se manifester dans toutes les situations d’écoute.

Les symptômes que peut présenter une hyperacousie sont :

  • Des migraines ;
  • Des acouphènes ;
  • Une fatigue chronique ;
  • Le stress ;
  • La perte d’audition ;
  • Le vertige ou des problèmes d’équilibre.

Le problème de l’hyperacousie est qu’il est difficile de diagnostiquer la maladie, mais aussi de comprendre si c’est un phénomène qui est temporaire ou durable. Il est donc conseillé de voir un ORL dès que vous présentez des symptômes. Un bilan 

Pour savoir si on est atteint par l’hyperacousie, il est conseillé d’effectuer un Unconfortable Loudness test. C’est un test qui permet d’évaluer à quelle fréquences les sons deviennent insupportable et désagréable pour nous et donc de connaître le degré de gravité de l’hyperacousie. Un bilan auditif complet pourra également être effectué pour essayer de déterminer la cause de ce dérèglement auditif.

Elle est non seulement diagnostiquée par un ORL, mais peut être diagnostiquer par un audioprothésiste ou encore un psychologue, qui effectuent un bilan complet.

Conséquences de l’hyperacousie

L’hyperacousie peut avoir des conséquences sur la personne présentant ce problème.

Les conséquences qu’il peut y avoir sont :

  • La fatigue chronique ;
  • Le stress ;
  • Un impact sur la vie sociale ;
  • L’irritabilité.

L’hyperacousie peut mener les personnes atteintes, à la dépression et à des problèmes psychologiques. En effet, certaines personnes pour ne plus avoir à subir les nuisances sonores, elles ne sortent plus de chez elles et se coupent du monde. Cette coupure sociale peut donc mener à la dépression et à des problèmes psychologiques, aggravant leurs cas. L’hyperacousie peut également amener à la phonobie, autrement la peur du bruit, puisque ce dernier vous parait insurmontable. 

Les individus atteints d’hyperacousie, ont des réactions instinctives lorsqu’ils entendent un son désagréable. Les réactions peuvent être :

  • Corporelle : se caractérise par des sursauts, un recul ou des clignotements des yeux ;
  • Comportementale : les personnes sont plus aptes à être stressé et devenir irritable avec leur entourage.

Causes et traitements

L’hyperacousie est caractérisée par une lésion ou une inflammation chronique de l’oreille interne.

Les causes de celle-ci peuvent être :

  • Traumatisme dû à une exposition élevé du son ;
  • Vieillissement ;
  • Chocs émotionnels ;
  • Traumatisme crânien ;
  • Paralysie faciale ;
  • Autisme ;
  • Prise de médicaments ototoxiques ;
  • Détérioration des cellules régulatrices ;
  • Otite ;
  • Maladie auto immune.
Son origine est pour la plupart du temps difficilement identifiable. 

En générale, il est conseillé aux personnes souffrant d’hyperacousie de protéger leurs oreilles des bruits excessifs, par exemple avec des casques anti-bruit ou encore des bouchons d’oreilles.

Cependant, se protéger tout le temps d’un bruit insupportable n’est pas la meilleure solution, car cela peut faire perdurer le problème à long terme. Il est donc conseillé de s’habituer à écouter des sons légers pour pouvoir s’y habituer petit à petit. 

Vous pourrez également vous rendre chez un audioprothésiste à la suite d’un rendez chez votre ORL pour tester des audioprothèses. Ces dernières vont limiter les sons trop forts pendant quelques semaines, puis de remonter petits à petits à des niveaux sonores normaux. 

Enfin, vous pourriez également avoir recours à des générateurs de bruits blancs, ou thérapie de désensibilisation.

Générateurs de Bruits Blancs

Marpac Yogasleep Travel 
Sound Oasis BST-80-20
Sound Oasis BST-400 

L’hyperacousie et les acouphènes

40% des personnes ayant des acouphènes, sont souvent atteintes d’hyperacousie, sans qu’elles ne le sachent.acouphene

L’acouphène est une illusion sonore qui donne l’impression aux personnes atteintes d’entendre un sifflement constant. Divers éléments peuvent contribuer à ce bruit interne, comme les bruits très forts, le vieillissement, le diabète, les otites et les lésions auditives.

Il est donc possible que l’hyperacousie puisse être l’un des problèmes qui apparaît lorsqu’on a des acouphènes.

Comme pour les acouphènes, l’hyperacousie peut être le début de troubles auditifs irréversibles, plus ou moins brutaux. Heureusement, il existe des solutions pour soigner les acouphènes passagers ou chroniques.

Lorsqu’il y a une détérioration de l’audition, la vie sociale des personnes peut se détériorer elle aussi. En effet l’hyperacousie peut créer une impression de « tunnel auditif » entre les bruits à faible tonalité et aux bruits continus que les personnes sujettes à avoir des acouphènes peuvent entendre et qu’ils ne supportent pas. 

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire