Lars Ulrich, batteur de Metallica parle de ses Acouphènes

Lars Ulrich, 46 - Batteur de Metallica

Lars Ulrich, 46 – Batteur de Metallica

Lars Ulrich, 46 ans, est le batteur du groupe de heavy metal Metallica. Avec 100 millions d’ albums vendus, Metallica est le groupe de metal le plus populaire au monde.
Metal, heavy metal, thrash metal ou encore speed metal, tels sont les genres utilisés pour décrire la musique du groupe, pas vraiment de la musique de chambre!

« Je joue à fond de la musique depuis un gros 35 ans, » explique Ulrich. « Avant, je ne mettais jamais de protection ».

Tôt dans sa carrière, sans protection auditive, le bruit a commencé à le suivre off-stage!

Au début, Ulrich raconte que ces sifflements étaient à peine perceptible. Le problème a empirer lors de la tournée 1988, bizarrement quand il dormait.
« Souvent, je m’ endormais avec la télé allumée, et je me réveillais au milieu de la nuit pour aller éteindre la télé, sauf que, la télé était éteinte. Quand j’ ai réalisé que je faisais ça fréquemment, me lever pour éteindre une télé qui était déjà éteinte, alors j’ ai compris que j’ avais un problème. »

Ulrich explique que ces problèmes se sont aggravés sur une longue période, après plusieurs longues tournées avec Metallica. Ceci confirme ce que tous les experts dénoncent depuis longtemps; une exposition fréquente à la musique trop forte est une des causes principales des acouphènes. Ceci est vrai pour tous les types de musique: jazz, classique, ou thrash metal!

Alors qu’ Ulrich a été exposé à de grosses doses de musique trop forte sur une longue période, les acouphènes peuvent aussi être déclenchées par un seul événement sonore traumatisant: les militaires, par exemple, sont les premiers touchés, suite à une explosion, une rafale de tir, etc…
L’ Association Américaine du Tinnitus (mot Anglais pour Acouphènes) estime que 50 millions d’ Américains sont touchés par ce problème et qu’ environ 12 millions sont handicapés par les acouphènes.

Dès qu’ il a commencé à souffrir non seulement d’ acouphènes mais de perte auditive, Ulrich s’ est protégé avec des bouchons d’ oreilles lorsqu’il jouait de la batterie. Alors que ses acouphènes l’ennuient relativement sérieusement, il pense que ses acouphènes auraient pu être bien pire et, avec le temps, il a réussit à vivre avec, à les tolérer. Il pense s’ en sortir pas trop mal, ça aurait pu être bien bien plus grave pour lui.

« C’ est une sorte de bourdonnement constant dans les oreilles, » explique Ulrich. « Ça ne vous quitte pas. Ça ne s’arrête jamais. »

Mais Ulrich explique qu’ il est très concerné par les jeunes, ceux qui font partie de ce qu’ on appel la génération iPod, qui écoutent la musique à fond et qui ne font pas attention à la sauvegarde de leur audition!

« Si vous avez une petite griffe sur le nez, en une semaine, elle disparaîtra, » dit Ulrich. « Quand vous griffez votre audition ou quand vous abîmez votre audition, celle-ci ne revient pas. J’ essaye d’ expliquer aux jeunes … une fois que votre audition est foutue, elle est foutue, y a pas de remède, point. »

Source: CNN 2009

3 Commentaires
  1. moi j ai 15 ans a force d écouté du metallica a fond a longueur de journée avec mes écouteur et j ai perdu de l audition et un craquement insupportable a chaque fois que j avale un truc , vivre avec sa tout les jours n est pas du tout facile ( et oui si j avais su j aurais fait plus attention ! ) sa fait que maintenant quand j exerce de la guitare électrique les bouchons sont mes amies 😉

  2. Le « trash metal » n’existe pas, c’est du « thrash metal ». « Trash » = poubelle. « Thrash » = baston… Ce n’est pas tout à fait la même chose 🙂

Laisser un commentaire